DSCF7944.JPG

Emma'M
Emmanuelle Mounier

créatrice et thérapeute - exploratrice du sensible, aventurière tout terrain en amour avec le Vivant !

Depuis l'enfance la nature m’enseigne, m'émerveille. Il m'est plus facile de dialoguer avec la rivière et les arbres qu'avec les humains !
A 25 ans, une expérience initiatique en haute montagne me donne la force, la foi pour traverser une grande épreuve. Je me sens accompagnée, soutenue. Plus tard je comprends que cette connexion à la nature, au Vivant, c'est mon fil rouge, ce qu'il m'est demandé de nourrir et de transmettre.

Chaque année, mes itinérances en solo / immersions en nature sauvage m’amènent à explorer les mondes sensibles,  je fais corps avec les éléments, je rencontre le minéral, le végétal et l'animal. Au fil des saisons, au rythme de la marche je traverse les paysages du dehors et du dedans, à l'écoute des résonances. Par les sens, j’accède à une connaissance à la fois intime et universelle, je goûte le silence, m'abandonne à la présence...je me sens chez moi, en famille.
La montagne me façonne, le vol de l'aigle m'ouvre de nouveaux horizons, la marche me plonge dans une intériorité féconde et joyeuse...je me laisse guider vers les hauts sommets, les lacs d'altitude m'enchantent, debout entre Terre et Ciel je respire plus large. Je perçois ma grandeur et mon insignifiance.

Il y a une vingtaine d'années je réponds à l'appel de l'Inde, un voyage qui m'ouvre les portes d'une spiritualité vivante et d'une année de nomadisme en Orient...C'est à ce moment là que je rencontre l'Humain et ma propre humanité. Ma soif, ma quête d'absolu grandit et je retrouve du sens.
Le goût du voyage et des grands espaces me transporte au Québec. Une succession d'heureux "hasards" et me voilà éducatrice Montessori à Montréal ! Pendant ces 10 années passées auprès des enfants, je commence à désapprendre, à me libérer des conditionnements. Je suis contaminée par leur spontanéité, leur authenticité. La pédagogie et la transmission me passionnent, c'est une évidence.

Et pourtant je ne me sens plus en phase avec ce que je vis dans les écoles alternatives. Epuisée, j'ai besoin de prendre soin de moi et de nourrir ma créativité. Pause.
Joie de créer avec la nature, de découvrir une autre façon de me relier au Vivant par le dialogue avec la matière (peinture, terre, vannerie sauvage, land art, feutrage de la laine,...). Je participe à la création de fontaines biodynamiques et passe de longues heures avec la rivière, fascinée par ses méandres qui m'inspirent quelques belles séries de photos. Mon rêve de vivre au pied de la montagne se réalise et je continue à à crapahuter, à m'ensauvager sur les Hauts Plateaux du Vercors. Je m'enracine.
C'est en 2007 que naissent les Ateliers du Vivant, au fil de la belle et sauvage Archiane.

Le stage "S'éveiller à la beauté" avec Brigitte Sénéca me propulse dans une formation d’art-­thérapie singulière (méditation-peinture-chant-danse). Le processus créatif me confronte, me révèle à moi­-même, à mes ombres, à ma lumière et je découvre les qualités sur lesquelles je peux m'appuyer.
Mon hypersensibilité n'est plus un frein, une faiblesse, elle devient une force.
Le chemin de l'expression vers la création me construit, me redresse, me transcende.

La vie me bouscule fort, je comprends que j'ai le choix de subir ou de donner du sens à ce que je vis. Je suis amenée à me positionner, à prendre mes responsabilités, à couper des liens, à faire des deuils. Toujours plus proche de ma vérité intérieure et de mes aspirations profondes, je marche ma parole, trébuche, me relève.
Créer me relie à plus grand que moi et me permet de garder la feveur.
Par la pratique artistique, je tente de témoigner de la beauté du Vivant, mon âme jubile, le sacré s'invite dans mon quotidien, ma conscience s'élargit et mes ateliers prennent une autre dimension.


L'aventure se poursuit sur la Voie du tambour, avec la Roue Médecine j'explore les mondes chamaniques, je rencontre mon essence et l'incarne de plus en plus.
Un magnifique chemin de conscience, d'humilité, soutenu par le Tantra, les Constellations familiales, les Cercles de femmes et aussi la voie du couple qui m'agrandit. Les guérisons se succèdent, les croyances s'effilochent et pas à pas je retrouve ma sécurité intérieure et mon pouvoir personnel, je me libère de ma petite histoire pour entrer dans la grande histoire. De petites morts en renaissances, mon coeur s'ouvre, ma reliance s'approfondit et un nouvel élan de vie me porte.
Dans la continuité de ce que j'expérimente en stages et en soins, je m'engage dans la formation de thérapie holistique proposée par Marie-Véronique Isnard. Mes perceptions s'affinent et après une nouvelle expérience initiatique en Quête de Vision, je me reconnais femme médecine en chemin, passeuse de Vie.

Aujourd'hui expériences, enseignements et pratiques s'alchimisent et je continue à tisser des liens entre les mondes, entre l’art et la vie, le visible et l’invisible.

La Roue médecine est mon socle, l'espace sacré dans lequel je propose de vivre des expériences qui relient et permettent de prendre soin de l'être dans toutes ses dimensions.
Avec le processus créatif, la connexion à la nature et l’écoute intérieure comme outils de reconnaissance de soi, la beauté comme voie d’éveil et de reliance, j
'oeuvre en tant que thérapeute et propose des soins énergétiques en état augmenté de conscience
pour accompagner chacun.e sur son chemin de vie vers plus de sens, d'équilibre et d’harmonie.


Avec le souhait que chacun puisse grandir en confiance et en joie et prendre sa place dans la grande toile du Vivant. Que nous puissions co-créer ensemble ce nouveau monde en partageant ce que nous avons de plus précieux et d'unique à offrir.

AHO


 

 



 

Gratitude infinie à toutes celles et ceux qui cheminent avec moi.

Voici les liens avec le site de mes formatrices.

 

 

Brigitte Sénéca

www.brigitteseneca.com

Marie-Véronique Isnard
https://mvisnard.com

                                                                                                                                   Odilon Redon ~ Pegase

ausstellung-odilon-redon-la-litt-rature-et-la-musique-2-juni-9-september-2018.jpeg